Réveil à 04h30. J’avais rendez-vous à 05h00, il est 05h30 : toujours personne. Les autres chauffeurs de jeep me disent de ne pas m’inquiéter car ils leur arrivent d’être en retard. De plus, ils connaissent bien mon chauffeur. 06h00 : toujours pas l’ombre d’une jeep à  l’horizon. Je rejoins ma chambre, le moral dans les chaussettes, ayant vraiment l’impression de m’être fait avoir. A 06h30, il est temps de partir à la recherche d’une autre jeep dans la ville. Je suis très en colère et me jure de retrouver cet escroc dans la journée ! Je trouve un autre véhicule au même prix. Son chauffeur connaît bien l’autre loulou et me dit avec le plus grand naturel : « Il a du trop boire hier soir ! « . Il me rembourse même les 1000 rps que j’avais donné la veille, vraiment sympa.

C’est donc parti pour le parc de Yala. Comme le dit le Lonely Planet : « ce n’est pas le Kenya », mais j’ai tout de même pu y observer plusieurs éléphants, des crocodiles, des paons, des singes, des chacals, des biches, des varans, des buffles et des oiseaux très colorés… mais pas de léopards, on ne peut pas tout avoir. De plus ces animaux évoluent dans un très beau cadre naturel. Nous avons même fait une halte sur une plage au bord de la mer (durement touchée par le tsunami car des bungalows des rangers, il ne reste plus que les fondations). Un très beau safari de 5 heures !

P1020680

P1020682   P1020684

Singe langur - Paon

P1020694

Chacal au loin

P1020689

Repas d'un éléphant

P1020706

Plage bordant le parc

P1020697

Crocodile

P1020710

P1020725

P1020711

Après un petit déj’ tardif, je m’effondre comme une masse après ces deux levers consécutifs aux aurores. En fin d’après-midi, je me promène le long de la rivière (où les baigneurs sont nombreux) et dans les rizières bordant le grand Dagoba blanc (55.8 m).

P1020733

Le grand Dagoba blanc dans les rizières