Lever à 07h30, une première pour un 1er janvier ! Après un bon petit déj’, je me débarrasse discrètement de l’objet du délit introduit dans ma chambre hier soir, dans la première poubelle de rue venue ! Un petit tour à la poste pour envoyer mes cartes postales, puis je saute dans un tuk-tuk qui m’emmène sur la très grande et très belle plage d’Unawatuna, très calme en ce lendemain de bringue. Premier bain de mer de l’année (on ne peut pas faire plus tôt !) et du voyage, dans une eau limpide et chaude. A midi, je m’offre un calamar grillé, puis je prends la direction de la gare routière où j’embarque à bord d’un bus pour Akurala, les pieds encore pleins de sable et le maillot de bain toujours mouillé.

P1020792   P1020800

Plage d'Unawatuna

Après une petite heure de route – malheureusement jalonnée de maisons dévastées par le tsunami – j’arrive à la « Piya Nivasa Guesthouse »: une magnifique demeure coloniale toute blanche datant du XIX è S. C’est l’un des rares édifices du coin à avoir résisté au tsunami. Je suis accueilli les bras ouverts par Roy, le propriétaire des lieux qui me présente sa femme Nisah, son fils Jagath et son épouse Iresha ainsi que leur petite fille Tanisha. Nous faisons connaissance dans le salon faisant office d’entrée devant un bon gâteau fait maison, des « bananes du jardin » (j’adore !) et un thé au gingembre. Je me sens immédiatement « à la maison » et je suis très enthousiaste à l’idée de passer trois jours en compagnie de cette famille si adorable. La guesthouse comporte 6 chambres  mais je suis le seul hôte de la journée. En traversant la route, je profite d’un après-midi entier de plage pour moi tout seul ! Une journée de repos qui est une véritable rareté ces deux derniers mois. A l’heure du dîner, je suis reçu comme un vrai roi dans la salle à manger en plein air. Nisah s’est pliée en quatre pour me concocter un repas ne comprenant pas moins de 7 plats ! Que dire de ce festin….que c’est sans hésiter le meilleur repas que j’ai pu faire au Sri Lanka : curry de poulet au lait de coco frais (noix de coco du jardin aussi !), curry de légumes variés, dal, rotis (pain) et bien sûr un délicieux riz complet. Je suis conquis. Nous parlons inévitablement du tsunami, leur récit me glace le sang, je n’arrive pas à croire que ce soit arrivé ici. Pourtant en voyant le regard terrifié de Roy me contant cette tragédie, cela en dit long sur le traumatisme qu’ils ont du endurer. Aujourd'hui ces mêmes gens ont retrouvé leur joie de vivre et sont d’une telle générosité qu'ils m’ont profondément ému. Quel exemple, quelle belle rencontre, quel cadeau.

P1020804   P1020806

Piya Nivasa Guesthouse

P1020801   P1020809

P1020812

Dîner de roi